Cette semaine nous allons faire attention à notre corps pour laisser un peu moins de place aux pensées distractives … redécouvrir certaines parties de celui-ci et en profiter pour le remercier !

Préparation :

Presque aucune … trouvez un endroit calme où vous pourrez vous allonger.

Matériel :

Un coussin pour la tête et un tapis, pour s’allonger…

En groupe :

Cette pratique se fait allongée, elle demande donc de l’espace .. si vous avez accès à une salle de motricité ou une salle de sport c’est l’idéal.

Difficile de faire s’allonger tout le monde ? … Vous pouvez le faire assis sur le bord de la chaise.

On joue … ?!

Je commence par m’allonger confortablement … puis je peux fermer les yeux, c’est plus facile pour faire attention !

Et pour me mettre à l’aise je vais compter 3 respirations … sans en changer la vitesse.

Je vais maintenant me mettre à la place d’un petit médecin qui ausculte … son propre corps !

Je vais tout d’abord faire attention aux endroits qui touchent le sol en partant d’en bas … les pieds …

Qu’est-ce que je ressens dans mes pieds ?

Le sol que je touche est-il mou ? ou plutôt dur ?

Le contact avec le sol est-il agréable ?

Puis, je peux remonter le long de mes jambes et me poser les mêmes questions : qu’est-ce que je ressens ? Est-ce que je sens le contact avec mes vêtements ?


Fait-il chaud, fait-il froid ?

Et puis je peux aussi remercier ces pieds et ces jambes qui me permettent chaque jour de me lever, marcher et courir !

Je remonte et fais attention aux sensations sous mes cuisses … mes fesses …mon dos … mes bras … ma tête …

Pendant que j’ausculte, des pensées peuvent arriver … et me détourner de mon observation ! C’est normal … lorsque je m’en rends compte je peux sourire, noter ces pensées et revenir à mon auscultation …

Et continuer en me baladant près de mon ventre … ma respiration le fait bouger … ou plutôt est-ce mon thorax qui bouge lorsque j’inspire et expire ?

Je peux rester là quelques instants auprès de ma respiration …

Peut être y a-t-il des parties de mon corps où je ressens des tensions ou de la douleur … si tel est le cas je peux rester quelques instants et observer comment je ressens :

est-ce que ça tire, ça brûle ? … cela fait partie de l’auscultation !

A certains moments je vais peut être avoir envie de bouger, de changer de position … ou de me gratter ! … alors pour en savoir plus, en tant que médecin, je choisis de ne pas bouger ou d’éviter de me gratter … juste pour voir si ces envies passent ou pour savoir ce que cela fait si je laisse …

Pour terminer cette auscultation, je peux tout d’abord me remercier de m’être offert ce petit temps pour prendre soin de moi, pour me découvrir … remercier mon corps qui me permet chaque jour de bouger … et m’offrir un dernier sourire

Puis comme je l’ai commencé, je vais compter 3 respirations en sentant l’air qui rentre et qui sort …

… ouvrir les yeux lentement … puis m’étirer si j’en ressens le besoin

propositions de texte à modifier à votre gré !

L’échange

Après cette pratique vous pouvez demander si l’enfant a envie de partager ce qu’il a ressenti.

Cette écoute, est un moment d’accueil de l’expérience de l’enfant simplement … pas besoin de théoriser ou de commenter… si vous le questionnez, restez sur des questions ouvertes et sur son ressenti, en accueillant sans commenter : “Oh”, “Ah bon !”, ”C’est intéressant” … Vous pouvez aussi lui proposer d’écouter votre expérience.

Variantes pour la semaine

Changer d’endroit … salon, chambre, jardin ! Vous pouvez aussi vous focaliser sur une ou deux zones par jour, surtout si l’enfant est jeune car cette pratique peut s’avérer un peu longue !