Nos sensations corporelles nous relient au moment présent. Intéressons-nous à un de nos cinq sens, l’ouïe … fermer les yeux et écouter, enfin, notre environnement !

Matériel :

Prévoyez un objet capable de faire un son prolongé : un triangle, un bâton de pluie, un bol tibétain, une corde de guitare … ou bien un son enregistré depuis votre téléphone !

Préparation :

Que vous soyez seul avec votre enfant ou en groupe, préférez commencer par des environnements calmes …

On joue … ?!

Je m’installe confortablement, assis de préférence … je peux tout d’abord fermer les yeux… si cela me met mal à l’aise, je porte alors mon regard au sol, à plus ou moins un mètre de mes pieds …

Je peux commencer par observer ma position, en commençant par mes jambes, puis en remontant jusqu’à ma tête …

J’effectue ensuite 3 respirations …

Je vais d’abord écouter le son d’un objet (celui que vous aurez choisi) … en cherchant à rester concentré sur ce son jusqu’à ce qu’il disparaisse …

Puis je me concentre vers les sons qui proviennent de mon corps… comme ma respiration … est-ce que je peux l’entendre de l’intérieur ?

… Est-ce que j’entends d’autres bruits provenant de mon corps ? … peut être que je n’entends rien … peut être que ce que j’entends m’est agréable ou me dérange.

… Je peux maintenant m’intéresser aux sons qui m’entourent et qui sont très proches … dans la pièce où je suis, ou à quelques mètres si je suis en extérieur … sont-ils agréables, désagréables … ou neutres.

Quelques soient l’effet de ces sons, je les prends pour ce qu’ils sont, sans m’y attacher !

… le bruit d’un oiseau peut être agréable à entendre et me détendre ou bien il peut m’agacer et créer des tensions en moi … alors je fais l’effort de simplement écouter les sons qui arrivent et qui repartent …

Je vais ensuite m’intéresser au sons lointains ou qui proviennent de l’extérieur … sans chercher à savoir ce qui est à l’origine du bruit, je me laisse surprendre par les sons que je suis capable d’entendre … qui vont et qui viennent, inlassablement !

Tout comme lorsque je médite en faisant attention à ma respiration … ma “machine à pensées” peut s’activer… lorsque je remarque que je suis en train de penser à autre chose, calmement et avec le sourire, je reviens à mon écoute des sons qui m’entourent … autant de fois que nécessaire …

Cette pratique va bientôt se terminer par le même son qu’au début …lorsque je l’entendrais je me concentrerais sur lui jusqu’à ce qu’il disparaisse … puis je prendrais une dernière inspiration et ouvrirais les yeux … lentement …

L’échange de fin

Après cette pratique vous pouvez demander si l’enfant a envie de partager ce qu’il a ressenti.

Cette écoute, est un moment d’accueil de l’expérience de l’enfant simplement … pas besoin de théoriser ou de commenter… si vous le questionnez, restez sur des questions ouvertes et sur son ressenti, en accueillant sans commenter : “Oh”, “Ah bon !”,”C’est intéressant” …

“Qu’as-tu entendu ? “, “Etait-ce différent d’habitude ? “

Vous pouvez aussi lui proposer d’écouter votre expérience.

Les variantes pour la semaine

Variez les plaisirs … changez d’endroit et ou d’objet à écouter en début et fin d’exercice !