Nos premiers articles nous ont permis de nous pencher sur l’attention au moment présent en revenant à nos sensations corporelles … Encore et toujours !
Cette semaine je vous propose de pratiquer intentionnellement la gentillesse et d’observer ses effets sur notre corps.

La gentillesse est un comportement altruiste destiné à prendre soin des autres … ce comportement inné, peut être aussi cultivé en se donnant des défis.

Préparation

Téléchargez et imprimez des défis ici pour vous inspirer …

ou …

définissez avec votre enfant des défis gentillesse, réalistes et adaptés.

En groupe

Cette activité prend encore plus de sens en groupe puisqu’elle nous demande d’aller vers les autres … Alors pourquoi pas commencer par ceux de notre groupe !

Mettre le prénom de chaque personne du groupe sur un papier, placer tous les papiers dans un chapeau, puis chacun tire le prénom d’une personne pour qui il devra trouver un défi gentillesse à réaliser dans un temps précis.

On joue ?!

Comme proposer au préalable, définissez avec votre enfant quelques idées de défis Gentillesse, tirez-en un ou plusieurs au hasard … Fixez-vous, avec votre enfant un temps imparti, par exemple 4 ou 5 jours pour réaliser le ou les défis que vous et lui avez tirés.

Invitez votre enfant à faire attention à ce qu’il se passe en lui et chez la personne concerné par son défi, lorsqu’il se produira.

Lorsque vos défis seront réalisés, prenez quelques minutes ensemble :

Je m’installe confortablement, assis ou allongé, puis je ferme les yeux si possible. Je fais attention à 3 respirations … l’air qui entre et qui sort …

Je vais maintenant ramener à ma mémoire le moment ou j’ai réalisé mon défi … Je peux me souvenir, du lieu … des couleurs … des bruits … des odeurs …

Peut être cela faire naître en moi des sensations particulières, dans mon ventre ou dans le reste de mon corps …

Puis je vais me souvenir de la personne, de son visage, de ses expressions … et encore une fois j’observe si ces pensées font réagir mon corps … cela peut être des sensations de chaleurs, de tiraillement … ou rien du tout !

Puis je me revois réaliser mon défi … et j’observe ce que cela change dans mes sensations corporelles … Peut être vais-je même être capable de nommer des émotions, ressentis tout de suite … maintenant !

Ce retour sur ce défi peut être l’occasion de ressentir des choses agréables ou désagréables … quelqu’elles soient, je les observe sans vouloir les changer … je les laisse pour ce qu’elles sont, je les laisse être là, puis partir …

… Avant de rouvrir les yeux, je vais finalement porter attention de nouveau à 3 respirations … observer l’air qui rentre et qui sort !

L’échange

Après cette pratique vous pouvez demander si l’enfant a envie de partager ce qu’il a ressenti.

Cette écoute, est un moment d’accueil de l’expérience de l’enfant simplement … pas besoin de théoriser ou de commenter… si vous le questionnez, restez sur des questions ouvertes et sur son ressenti, en accueillant sans commenter : “Oh”, “Ah bon !”,”C’est intéressant” …

Etait-ce facile de faire revenir ton souvenir ? Qu’as-tu ressentis lorsque tu as imaginer le visage de la personne ? As-tu ressentis des sensations particulière ? Dans quelle partie du corps ? As-tu reconnu des émotions ? Sont-elles toujours là ?

Vous pouvez finalement lui proposer d’écouter votre expérience.