Site icon La Pause Bonheur

jeux-médite#1

Pour cette première activité nous allons nous intéresser à la respiration … Nous allons découvrir et explorer cette alliée que nous avons tous, à chaque instant auprès de nous !

Préparation :

Presque aucune … trouvez un endroit calme où vous pourrez vous allonger.

Matériel :

Un coussin pour la tête et un tapis, pour s’allonger…

En groupe :

Choisissez un moment favorable, début de classe ou retour de pause.

Difficile de faire s’allonger tout le monde ? … Vous pouvez le faire assis sur le bord de la chaise en veillant à ce qu’il n’y ai pas d’affaires (trousses …) sur les tables s’il y en a !

Avant-propos

Dans cette pratique fondamentale de la pleine conscience, on invite le côté ludique en mettant l’enfant dans une position d’explorateur/exploratrice, chercheur/chercheuse, observateur/observatrice, navigateur/navigatrice … en faisant entrer un peu d’imaginaire pour stimuler l’intérêt.

Le texte ci-dessous est une proposition, ce sera votre enthousiasme partagé qui aidera les enfants à aller avec curiosité vers leur respiration.

On joue ?!

Installons-nous confortablement, allongés sur un lit ou tapis, un coussin pour la tête si on en ressent le besoin …

Je ferme les yeux … ce n’est pas obligatoire, mais cela facilite mon exploration !

Je peux maintenant me concentrer sur ce qui m’intéresse, tout de suite, maintenant : ma respiration … Pour cela je vais faire attention à comment mon corps ressent ma respiration …

Pour faire attention, je peux faire comme un explorateur ou un détective, je vais observer ce qu’il se passe en moi, un peu comme si j’avais une loupe et que je portais attention sur plusieurs parties de mon corps, les unes après les autres …

Tout d’abord, je peux me concentrer sur le bout de mon nez … peut-être vais-je sentir l’air entrer et sortir de mes narines … ?

Je peux m’intéresser à sa température, quand est-il plus frais, quand est-il plus chaud ?

Cela peut être plus facile lorsque je mets un doigt juste devant mon nez.

Et pendant quelques respirations je vais m’intéresser à ces mouvements d’air qui ont lieu juste là, au bout de mon nez …

Qu’est-ce que cela me fait lorsque l’air rentre et que j’inspire … et lorsqu’il sort et que j’expire ?

Il est possible qu’au bout de quelques instants mes pensées quittent l’entrée de mon nez et que je pense à autre chose … c’est naturel et normal … Lorsque je m’en rends compte je peux tout de suite revenir à l’exploration de mon nez …

Une fois, deux fois … plusieurs fois mes pensées iront ailleurs et je ramènerais mon attention vers mon nez …

L’air frais qui entre … l’air plus chaud qui sort …

Encore et encore …

C’est pareil avec les envies de bouger, d’arrêter … je constate simplement que ces envies sont là et retourne à ma mission d’observateur/explorateur !

Je peux maintenant me concentrer sur d’autres parties de mon corps qui bougent lorsque je respire … ma poitrine et mon ventre qui se gonfle et se dégonfle avec ma respiration …

Je suis curieux d’observer leur mouvement, la vitesse à laquelle ils bougent … J’observe …

Je peux écouter le bruit de ma respiration …

Je peux sentir le contact et les frottements de mes vêtements lorsque mon ventre bouge …

Là où je ressens le mieux ma respiration, je l’observe avec curiosité … à la loupe …

Comme ce petit jeu touche à sa fin, je vais maintenant pouvoir m’offrir un doux sourire, comme pour me féliciter de m’être accorder ce moment … pour moi .

Ouvrir les yeux doucement … et m’étirer si j’en ressens le besoin.

Ceci est un texte type de guidance, pour vous inspirer …

L’échange

Après cette pratique vous pouvez demander si l’enfant a envie de partager ce qu’il a ressenti.

Cette écoute, est un moment d’accueil de l’expérience de l’enfant simplement … pas besoin de théoriser ou de commenter… si vous le questionnez, restez sur des questions ouvertes et sur son ressenti, en accueillant sans commenter : “Oh”, “Ah bon !”,”C’est intéressant” … Vous pouvez aussi lui proposer d’écouter votre expérience.

Les variantes pour la semaine

Pour les plus jeunes vous pouvez faire varier le personnage imaginaire chaque jour et demander à l’enfant s’il préfère faire le détective ou le navigateur aujourd’hui …

Si l’enfant a très envie de bouger vous pouvez l’inviter à mettre son doigt sous le nez pour mieux sentir l’air, la main sur le ventre ou le torse pour mieux ressentir les mouvements …

Assis, en tailleur, allongé … changez de position ou d’endroit, de moment dans la journée – Variez les plaisirs !

Quitter la version mobile